Nathalie – Sirius et personnel pour Medbed

par ludovic
0 commentaire
Nathalie - Sirius

Points cliente :

  • J’ai de la difficulté à prendre des décisions et à passer à l’action.
  • Surpoids depuis longtemps mais surtout depuis la naissance de mes filles, il y a environ 30 ans (j’ai 56 ans). Ça commence à être problématique. Douleurs dans le dos (lombaires et cervicales), les genoux m’handicapent et me freinent pour faire ce que je veux.
  • Je suis de moins en moins souple.
  • Des urgences urinaires commencent à me compliquer la vie également.
  • Des engourdissements dans les mains me gênent car je fais des massages, de la poterie, de la couture, du tricot… et j’envisage de me former en menuiserie, fabrication et rénovation de meubles.
  • Professionnellement : j’ai été 25 ans professeur des écoles et après avoir démissionné, j’ai décidé de proposer des massages bien-être car je ressentais un vrai plaisir à le faire depuis mon adolescence. Ce qui pose problème, c’est que je n’arrive pas (depuis septembre 2018) à développer mon activité. Du magnétisme est présent dans mes mains et j’aimerais mieux m’en servir. J’ai commencé une formation mais ne suis pas allée au bout). Mes massages sont très appréciés pourtant.
  • Ma vie amoureuse est inexistante depuis plus de 10 ans. J’ai du mal à m’aimer et me sentir aimable. Côté amitiés, j’ai plus de facilités et je suis bien entourée et appréciée.
  • J’ai acheté une maison avec mes deux filles en mars 2020 pour les aider à concrétiser leur projet d’avoir une maison et du terrain afin d’y mettre leurs chevaux. Je vis avec elles. Je pense que je me suis oubliée dans l’histoire…
  • J’avais le projet de rénover une grange attenante pour avoir un lieu de vie indépendant. Bloquée, rien ne démarre et mon budget travaux a diminué, faute de revenu suffisant pour en vivre.
  • J’ai du mal avec l’agressivité, l’autorité et j’ai peu confiance en moi. Je ne me sens pas stable et je ne trouve pas ma place. J’ai un rythme lent mais une grande capacité de travail, de résistance.
  • Je ressens de plus en plus le besoin de liberté.

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire