Alexia – Mémoires de Sirius et traumas gynécologiques

par ludovic
0 commentaire
Alexia

Points cliente :

  • Phobies : phobie sociale, peur de la mort, de la chute libre, peur de prendre l’avion
  • Hypersensibilité au bruits, aux matières (certains tissus), aux odeurs
  • Tocs et manies liés au rangement, à la propreté
  • Douleurs gynécologiques (potentiellement liées à de l’endométriose mais pas officiellement diagnostiquée)

Tout d’abord, Alexia se présente d’emblée « coupée en deux »… Une fois le premier voile d’émotions gênantes levé, apparait un dispositif à la gorge destiné à accentuer ses émotions, à l’empêcher d’exprimer ses ressentis, à la rendre « timide » dans l’expression de soi.

Ensuite, d’autres implants exacerbent sa sensibilité, au niveau « épidermique », l’empêchant d’avancer et perturbant son ancrage. Une première interférence se présente, sous les traits d’un félin, qui se nourrit des énergies d’Alexia, ainsi que de celles qu’il prélève sur de nombreuses autres personnes.

On a pu voir une vie antérieure, en Amérique du sud (Amazonie?), aux alentours de 1800, nous dévoile une Alexia bénéficiant d’une certaine aura parmi les siens et marchant à la tête d’un groupe de chasseurs, qui se fait surprendre par un « lion ». Mordue à la gorge, griffée aux épaules, il s’avère qu’elle est alors interférée au plan éthérique, par un crocodile, qui l’implante aussitôt. Le choc généré par l’attaque se loge durablement dans son ventre (encore accentué par une « ceinture », repérée plus tard) , lequel choc, ajouté à sa propre « crispation » réactionnelle, déclenche ses actuels problèmes gynécologiques et perturbe profondément toutes les vies qui vont suivre.

Puis vient le temps de se débarrasser de tous ces dispositifs. S’effectue alors une vérification de sa liaison corps éthériques/corps supérieurs, qui révèlera également une « zone grisée », une coupure (relative) qui limite la libre circulation de ses énergies depuis la source.

Enfin, la session s’achève par une visite de sa planète « originelle », Sirius, où il est important pour Alexia de retrouver ses mémoires de « superviseur ». Sous la surface, toute une « machinerie » produit une énergie particulière destinée aux vaisseaux de ces êtres de lumière. Et le rôle d’Alexia est de gérer l’ensemble.

Enfin, délestée de ses entraves, lumineuse, plus confiante, elle réintègre sa sphère et reprend sa route, ici et maintenant. Bienvenue parmi nous, Alexia !

Vous pourriez aimer

Laisser un commentaire